Vous êtes ici Accueil
L.M.D.
  • TEXTES REGLEMENTAIRES DE REFERENCE

    • Décret no 2002-481 du 8 avril 2002 relatif aux grades et titre universitaires et aux diplômes nationaux. • Décret no 2002-482 du 8 avril 2002 portant application au système français d’enseignement (...)

  • DEVENIR DES ANCIENS DIPLOMES NATIONAUX

    Les anciens diplômes nationaux tels le DEUG (équivalent de DUES, DUEL.... à Madagascar) et la Maîtrise, qui sont maintenant considérés comme des diplômes intermédiaires, continueront à être délivrés à (...)

  • PROGRESSION DES ETUDES/ ORIENTATION ET RE-ORIENTATION

    Progression des études La progression du premier au second semestre d’une même année universitaire est de droit pour tout étudiant inscrit dans le même parcours. NB : Un étudiant qui n’a pas validé un (...)

  • POURQUOI LE LMD ?

    Plusieurs d’entre elles sont évoquées notamment dans la page « les avantages du LMD ». Quelques-unes seulement sont citées. Tout en offrant des formations adaptées au contexte où elle se trouve, une (...)

Origine du L.M.D.

Processus de Bologne.


L’ORIGINE DU L.M.D.

Il s’agit d’une organisation des formations universitaires, inspirée de celle en vigueur dans les pays anglo-saxons (Les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, l’Australie...), généralisée dans les pays de l’espace européen par le processus dit « Processus de Bologne » et qui est en train de se développer dans de nombreux autres pays du Monde. Le système LMD devient de fait un système international d’harmonisation des cursus et des diplômes, favorisant la mobilité internationale.

LE VOCABULAIRE DU L.M.D. :

Le vocabulaire du LMD inclut des mots et des expressions, peu familiers dans l’ancien système, mais qui évoquent les principes, les particularités, les objectifs, l’offre de formation, l’encadrement des étudiants, les modalités de contrôle et d’évaluation des connaissances et aptitudes, la valeur des diplômes.

Parmi les plus courantes, on peut en citer quelques-uns qui seront définis et explicités en temps opportun :
Approche par compétence – Capitalisation, validation des acquis – Champ disciplinaire majeur et mineur – Compensation des crédits, des unités d’enseignement, des semestres – Compensation des crédits, des unités d’enseignement, des semestres – Décloisonnement, pluridisciplinarité, transversalité des formations – Dispositif d’accueil, d’accompagnement, de soutien – Domaine de formation – Encadrement de proximité – Equipe pédagogique, de formation – Flexibilité, souplesse, passerelle des formations – Lisibilité, reconnaissance nationale et internationale des diplômes – Mobilité nationale, internationale des étudiants – Orientations progressive, réorientation des étudiants – Parcours-types -
Professionnalisation des formations – Semestrialisation de la formation – Supplément au diplôme – Transparence des formations – Travail présentiel et travail personnel – Unité d’enseignement.

© MESupReS 2014 - 2014